A propos de Diana

 

Bonjour! Je suis Diana Ramon.

Spécialiste en Acupuncture traditionnelle chinoise et japonaise, je propose un traitement doux et attentif à vos besoins. J’aime voir mes patients dans leur globalité, au-delà des problèmes de santé. C’est pourquoi lors de notre premier rendez-vous, je m’intéresserai à ce qui se passe dans votre vie, toujours dans le respect et la discrétion, je vous promets de ne pas être trop curieuse!

En Allemagne, mon pays d’origine, j’ai d’abord étudié la biologie moléculaire et travaillé plusieurs années dans la recherche médicale à l’Université d’Auckland en Nouvelle-Zélande. En quête d’un contact direct et d’un échange plus personnel avec mes patients, j’ai poursuivi mes études par un post grade Acupuncture and Health Science qui incluait un stage pratique à l’hôpital universitaire de Nanjing en Chine. Pendant cette formation, j’ai travaillé auprès d’une médecin gynécologue obstétricienne, grâce à qui j’ai pu me spécialiser en acupuncture pour les soins de la femme et de la grossesse. Egalement, j’ai eu le plaisir de travailler avec des athlètes de haut niveau grâce à une expérience auprès d’un physiothérapeute réputé dans les soins des blessures sportives.

De retour en Europe en 2008, j’ai débuté ma pratique professionnelle en acupuncture traditionnelle chinoise en Suisse. Depuis quelques années, je me sens guidée vers l’acupuncture japonaise, un style d’acupuncture plus doux et élégant qui me correspond mieux. Je suis actuellement les enseignements de Edward Obaidey. Bien que j’applique une technique personnalisée inspirée autant par les traitements chinois et japonais, j’utilise aujourd’hui exclusivement des aiguilles japonaises, plus fines et quasi indolores.

Je suis spécialisée dans le bien-être de la femme (cycle, fertilité, grossesse, ménopause). Mon expérience et mon intérêt pour le sport (préparation aux compétitions, récupération, blessures) m’apportent également des clients sportifs et des athlètes de haut niveau.

Je reçois mes patients dans mon cabinet à Préverenges.